HAITI: Perspectives sur la sécurité alimentaire, Avril-Septembre 2015

Le démarrage de la saison agricole marqué par un déficit d’investissement et de faibles pluies

 Si la saison pluvieuse a démarré dans de nombreuses zones du pays générant des revenus pour les très pauvres, elle tarde encore à se manifester dans d’autres. D’ailleurs, la probabilité de l’occurrence d’El Nino pour avril, mai et juin, est de 80 pour cent, ce qui pourrait entrainer une réduction de la pluviométrie et donIA_Mai_15c de la production agricole anticipée pour juin et juillet.

Les prix des produits alimentaires sont généralement plus élevés sur les marchés en mars 2015 qu’à la même période en 2014. Sur certains marchés, les prix des produits locaux tels la semoule de maïs et les haricots atteignent des niveaux allant jusqu’à 40 et 30 pour cent respectivement. Les prix des produits importés, par contre, accusent des fluctuations modérées en glissement annuel et mensuel.

Les pluies erratiques dans de nombreuses zones du pays, le manque d’investissements dans le secteur agricole et le niveau élevé des prix des intrants agricoles contribueront à une contraction de la demande de la main-d’œuvre agricole. Les pauvres et les très pauvres qui, dans le Sud-est, le Nord-ouest et l’Artibonite, avaient perdu leur production en 2014 et qui se trouvent actuellement en situation de Stress sont susceptibles de basculer dans la Crise (Phase 3 de l’IPC) entre avril et juin.

 

Télécharger le bulletin.pdf

  • Translate